Tout ce qu’il faut savoir sur les infractions routières

Les infractions routières sont nombreuses. Les conducteurs peuvent en commettre, et ce, sans vouloir le faire exprès. Qu’il s’agisse d’infraction routière volontaire ou non, on a tout intérêt à avoir un bon avocat pour défendre sa cause.

Quelles sont les infractions routières les plus fréquentes ?

Il serait impossible de toutes les citer toutes les infractions routières. Seulement, il y a les plus fréquentes et les plus dommageables. Évidemment, les sanctions afférentes dépendent de la nature et de la gravité des erreurs commises. Le droit routier punit toute forme de non-respect des panneaux d’indication et des feux et tout ce qui va à l’encontre du Code de la route. Par exemple, le non-respect de l’ordre de priorité, la conduite en état d’ivresse, le fait de ne pas enclencher son clignotant dans une intersection, etc.

Les infractions pouvant causer le plus de dommage sont l’excès de vitesse et le fait de ne pas avoir sa carte de visite technique à jour. L’interdiction de rouler au-dessus de la vitesse maximum sur une autoroute n’a pas été instaurée pour rien, il y a une raison précise. C’est pour éviter les accidents. Ne pas avoir sa carte de visite technique à jour peut également exposer à des dangers. Une voiture dont les freins ne fonctionnent plus peut endommager des infrastructures publiques ou privées. Ce n’est pas tout, elle peut également causer des dommages corporels. D’ailleurs, dans les situations les plus graves, il peut y avoir mort d’homme. Il est toujours préférable de recourir à des conseils juridiques lorsqu’on fait face à ce genre de problèmes. En plus d’être dommageables, les infractions sont punies par la loi.

Comment alléger les sanctions d’une infraction routière ?

Une infraction est toujours sanctionnée, qu’elle soit une contravention, un délit ou un crime. Généralement, une infraction routière relative à un non-respect du Code de la route conduit à une contravention. Lorsqu’elle cause un mal (un accident), le degré de l’infraction va dépendre des dégâts. Par exemple, s’il y a des blessés, on peut parler de délit à partir d’un certain degré. Ensuite, il y a crime lorsqu’il y a des morts. Évidemment, il est ensuite demandé au juge de statuer sur l’affaire. Pour défendre sa cause en de telles circonstances, il est conseillé de contacter un avocat délit routier.

Le fait de faire appel à un avocat spécialisé dans le délit routier permet d’alléger les sanctions. Il plaidera pour défendre au maximum les intérêts de son client. Parfois, il est même possible de s’en sortir non coupable. À titre d’exemple, si on renverse une personne dans un tournant, on ne peut pas être fautif. Cependant, il va falloir le prouver et savoir exposer les faits. Bien sûr, il y a les constatations et les PV de police. Mais ensuite, il faudra savoir convaincre le jury à la cour. À savoir également que lorsqu’il y a deux parties à un procès, on n’est pas toujours obligé d’aller jusqu’au tribunal. Une solution à l’amiable est toujours possible. On évite ainsi de perdre son temps.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici